Emanuele Coccia, Donatien Grau, ...: Photographie et choses
Photographie et choses
(p. 163 – 198)

Emanuele Coccia, Donatien Grau, Roxana Marcoci, Alice Rawsthorn, Richard Wentworth

Photographie et choses
Toucher les images

PDF, 36 pages

  • art contemporain
  • photographie

Veuillez choisir votre langue
Français

Contenu selectionné
Français

Emanuele Coccia

est maître de conférences à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris. Il est notamment l’auteur de La Vie sensible (Bibliothèque Rivages, 2010), du Bien dans les choses (Bibliothèque Rivages, 2013), et de La Vie des plantes (­Bibliothèque Rivages, 2016, Prix des Rencontres philosophiques de Monaco). En conversation avec bien des artistes, il a écrit de nombreux textes sur leur travail, et est, en 2019, conseiller scientifique de l’exposition « Nous les arbres » à la Fondation Cartier, Paris.
Autres textes de Emanuele Coccia parus chez DIAPHANES

Donatien Grau

est chargé de mission pour les programmes contemporains et conseiller auprès de la présidente des Musées d’Orsay et de l’Orangerie, Laurence des Cars. Il est ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé des Lettres, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, docteur de l’Université Paris-Sorbonne. Il est l’auteur d'une quinzaine de livres en langue française et anglaise.
Autres textes de Donatien Grau parus chez DIAPHANES

Roxana Marcoci

est conservatrice principale au département de la photographie du Museum of Modern Art (MoMA), New York. Elle est titulaire d’un doctorat en histoire de l’art, théorie et critique de l’Institute of Fine Arts (New York University). Parmi les expositions récentes dont elle a été la commissaire : Louise Lawler: WHY PICTURES NOW (« Louise Lawler : POURQUOI DES IMAGES MAINTENANT ») en 2017 ; Zoe Leonard: Analogue (« Zoe Leonard : Analogue ») en 2015; la rétro­spective Christopher Williams: The Production Line of Happiness (« Christopher Williams : la chaîne de production du bonheur ») en 2014 ; The Shaping of New Visions: Photography, Film, Photobook (« L’élaboration de visions nouvelles : photographie, cinéma, dossier de photos ») en 2012–2013 ; et Sanja Iveković: Sweet Violence (« Sanja Iveković : douce violence ») en 2011. Marcoci a co-dirigé la publication du catalogue en trois volumes des collections photographiques du musée, Photography at MoMA (1840 to Now), auquel elle a également ­contribué. Elle prépare ­actuellement une rétrospective de l’œuvre de Wolfgang Tillmans, dont l’ouverture est prévue en février 2021.
Autres textes de Roxana Marcoci parus chez DIAPHANES

Richard Wentworth

a élaboré de nouvelles formes de rapport aux « choses », aux objets tels qu’on les appréhende à travers l’histoire industrielle, culturelle, politique et des médias, jusqu’à aujourd’hui. Sa série Making Do and Getting By (« Faire avec et se débrouiller »), débutée en 1972 et toujours en cours, documente en continu les rencontres impromptues de la vie quotidienne; elle a redéfini en profondeur les concepts traditionnels liés à la photographie et à la sculpture, et on peut considérer qu’elle a posé les jalons artistiques d’Instagram. Il a présenté les archives qu’il a recueillies des strates de notre époque dans le cadre de deux grands projets organisés à la Hayward Gallery (Londres) – l’exposition itinérante Thinking Aloud (« Penser à haute voix ») qu’il a conçue en 1999, et l’exposition collective History is Now: 7 Artists Take On Britain (« L’Histoire, c’est maintenant : 7 ­artistes s’emparent de la Grande Bretagne ») en 2015. Il mène un dialogue constant avec les nombreuses instances dans lesquels ses œuvres sont montrées – biennales, expositions dans des musées, ouvrages, lieux inattendus : ainsi de ses projets dans le quartier de Kings Cross à Londres – l’installation commandée par Artangel en 2002, An Area of Outstanding Unnatural Beauty (« Un quartier d’une remarquable beauté artificielle »), et l’installation Black Maria en collaboration avec les architectes de l’agence GRUPPE en 2013. Wentworth vit et travaille à Londres.
Autres textes de Richard Wentworth parus chez DIAPHANES
Donatien Grau (éd.), Christoph Wiesner (éd.): Après la crise

Après la crise établit une plateforme de conversation entre protagonistes de l’art, de l’écriture, de la théorie, de l’exposition, et de l’histoire, afin d’interroger le statut de la photographie aujourd’hui. Les contributeurs viennent des domaines de la théorie critique, de la fiction, de la performance, de la photographie de mode, des musées, du cinéma et du design, et leurs discussions réunissent l’histoire et le contemporain. Ces échanges établissent des parallèles entre la situation actuelle des images photographiques et la crise vécue par la représentation au temps de la naissance de la photographie ; ils mettent en perspective notre relation aux images photographiques à l’ère numérique, et nous permettent de voir en la photographie un médium, une voie pour explorer la politique, l’esthétique, les émotions de nos vies.

 

Au travers de ces conversations vivantes, et des introductions sagaces qui les précèdent, nous en venons à ressentir le fardeau existentiel d’être entouré par des images, tout en commençant à saisir la profondeur historique d’un questionnement des images qui s’ouvrit bien avant la génération actuelle, et qui se confronte aux sujets politiques et culturels cruciaux de notre temps.

 

Avec les contributions de Philippe Artières, Osei Bonsu, Emma Bowkett, Elisabeth Bronfen, Emanuele Coccia, ­Russell ­Ferguson, ­Dominique de Font-­Réaulx, Marc Fumaroli, Leigh Ledare, Kieran Long, Roxana Marcoci, Renzo ­Martens, Paul ­McCarthy, Tom McCarthy, Pascale Montandon-­Jodorowsky, ­ORLAN, Alice Rawsthorn, Jeff Rosenheim, ­Elisa Schaar, ­Bruno Serralongue, Devika Singh, Abdellah Taïa, ­Oliviero ­Toscani, Inez van Lamsweerde & Vinoodh ­Matadin, Wim Wenders, Richard Wentworth.

Table