Elisabeth Bronfen, Donatien Grau, ...: Photographie et fiction
Photographie et fiction
(p. 199 – 248)

Elisabeth Bronfen, Donatien Grau, Leigh Ledare, Paul McCarthy, Jeff Rosenheim

Photographie et fiction
Nos histoires irréelles

PDF, 50 pages

  • photographie
  • art contemporain

Veuillez choisir votre langue
Français

Contenu selectionné
Français

Elisabeth Bronfen

est professeure d’études anglaises et américaines à l’Université de Zurich et Global Distinguished Professor à la New York University depuis 2007. Elle est titulaire d’un doctorat (Université de Munich) consacré à l’espace littéraire dans le roman-fleuve Pilgrimage de Dorothy M. Richardson et, cinq ans plus tard, elle a rédigé son habilitation à diriger des recherches sur les représentations de la féminité et la mort. Spécialiste de la littérature des XIXe et XXe siècles, elle est également l’auteure d’articles et ouvrages dans des domaines aussi variés que les études de genre, la psychanalyse, le cinéma, la théorie culturelle et la culture visuelle. En sa qualité d’experte de la culture et de la politique américaine, elle intervient régulièrement dans la presse et dans des émissions, tant nationales qu’internationales.
Autres textes de Elisabeth Bronfen parus chez DIAPHANES

Donatien Grau

est chargé de mission pour les programmes contemporains et conseiller auprès de la présidente des Musées d’Orsay et de l’Orangerie, Laurence des Cars. Il est ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé des Lettres, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, docteur de l’Université Paris-Sorbonne. Il est l’auteur d'une quinzaine de livres en langue française et anglaise.
Autres textes de Donatien Grau parus chez DIAPHANES

Leigh Ledare

Le travail de Leigh Ledare soulève des questions liées à la relation, à l’intimité et au consentement, en transformant le spectateur en voyeur de scènes de la vie privée ou de situations mettant en jeu des tabous sociaux. Utilisant la photographie, du matériel d’archives, du texte et de la vidéo, Ledare explore divers aspects du concept de subjectivité par le biais d’une démarche privilégiant la mise en scène et la performance : ses interventions révèlent une tension entre la réalité de configurations sociales, d’une part, et les postulats et fantasmes qui les sous-tendent, d’autre part. Son œuvre a fait l’objet d’une ­rétrospective organisée par le WIELS-Centre d’art contemporain (2012, Bruxelles) en collaboration avec la Kunsthal Charlottenborg (2013, Copen­hague), ainsi que de nombreuses expositions, tant personnelles telle The Plot (« L’intrigue ») à l’Art Institute of Chicago (2017, Chicago), que collectives, notamment à la Whitney Biennal de 2017 (New York) et à la Manifesta 11, la onzième édition de la biennale Manifesta (2016, Zurich).
Autres textes de Leigh Ledare parus chez DIAPHANES

Paul McCarthy

st titulaire d’une diplôme de Beaux-Arts (BFA) en peinture du San Francisco Art Institute (1969) et d’une maîtrise en Beaux-Arts (MFA) en multimédia, cinéma et art de l’University of Southern California (1973). Il a enseigné pendant dix-huit ans la performance, la vidéo, la réalisation d’installations et l’histoire de l’art dans le département des New Genres à l’Université de Californie, Los Angeles (UCLA), où il a exercé une influence déterminante sur la nouvelle génération d’artistes de la côte ouest américaine. Le travail de McCarthy comprend des projets réalisés en collaboration avec des amis artistes, tels Mike Kelley et Jason Rhoades, ainsi que son fils Damon McCarthy. Ses œuvres ont été exposées dans le monde entier et ses prochaines expositions personnelles, en 2020, seront au Hammer Museum (Los Angeles) et au KODE (Bergen). Au cours des vingt dernières années, ses expositions individuelles ont eu lieu dans les institutions suivantes : M WOODS (2018, Pékin) ; Fundació Gaspar (2017, Barcelone) ; Henry Art Gallery (2016, Seattle) ; ­Renaissance Society (2015, Chicago) ; la Monnaie de Paris (2014, Paris) ; Park Avenue Armory (2013, New York) ; Fondazione Nicola Trussardi (2010, Milan) ; Whitney Museum of American Art (2008, New York) ; Moderna Museet (2006, Stockholm) ; Haus der Kunst (2005, Munich) ; Tate Modern (2003, Londres) ; ­Museum of Contemporary Art (2000, Los ­Angeles), et New ­Museum of Contemporary Art (2000, New York). Paul ­McCarthy vit et travaille à Los Angeles.
Autres textes de Paul McCarthy parus chez DIAPHANES

Jeff Rosenheim

est conservateur en chef du département des photo­graphies du Metropolitan Museum of Art, New York. D’abord embauché au Metropolitan Museum pour établir le catalogue de la collection Ford Motor Company (photographie européenne et américaine d’avant-garde de l’entre-deux-guerres), il est promu au poste de conservateur en 2007. Expert en photographie américaine, à laquelle il s’intéresse de manière extrêmement large – du XIXe siècle à l’art contemporain – il a enseigné à la Columbia University, à l’Institute of Fine Arts (New York University), et à Bard College. Il est un conférencier de renom, comme en témoignent ses récentes communications aux universités de Yale et Stanford. Il a été commissaire ou co-commissaire d’une vingtaine d’expositions au Metropolitan Museum, et il a orchestré l’acquisition par le musée des archives complètes des photographes Walker Evans (1994) et Diane Arbus (2007). Spécialiste éminent de Walker Evans, il a conçu et réalisé six expositions dédiées au travail de cet artiste – notamment Walker Evans, a major retrospective at the Met (« Walker Evans, une rétrospective majeure au Met ») en 2000, et Walker Evans and the Picture Postcard (« Walker Evans et l’image carte postale ») en 2009 – et il est l’auteur de huit ouvrages consacrés à l’œuvre d’Evans. Il a été le commissaire de l’exposition Diane Arbus Revelations (« Diane Arbus Révélations ») au Metropolitan Museum en 2005, ainsi que le co-auteur du catalogue primé associé à cette exposition. Il a également collaboré à l’organisation de l’exposition itinérante Diane Arbus en Europe, une rétrospective présentée en 2011–2012 au Jeu de Paume (Paris), aux Fotomuseum Winterthur et Foam Fotografiemuseum Amsterdam (Amsterdam), et au ­Martin-Gropius-Bau (Berlin). Ces dernières années, il a publié des essais dans les ouvrages et catalogues d’exposition respectifs des photographes Robert Frank, Robert Polidori, Stephen Shore, et Paul Graham, et il a organisé l’exposition Photography and the American Civil War en 2013.
Autres textes de Jeff Rosenheim parus chez DIAPHANES
Donatien Grau (éd.), Christoph Wiesner (éd.): Après la crise

Après la crise établit une plateforme de conversation entre protagonistes de l’art, de l’écriture, de la théorie, de l’exposition, et de l’histoire, afin d’interroger le statut de la photographie aujourd’hui. Les contributeurs viennent des domaines de la théorie critique, de la fiction, de la performance, de la photographie de mode, des musées, du cinéma et du design, et leurs discussions réunissent l’histoire et le contemporain. Ces échanges établissent des parallèles entre la situation actuelle des images photographiques et la crise vécue par la représentation au temps de la naissance de la photographie ; ils mettent en perspective notre relation aux images photographiques à l’ère numérique, et nous permettent de voir en la photographie un médium, une voie pour explorer la politique, l’esthétique, les émotions de nos vies.

 

Au travers de ces conversations vivantes, et des introductions sagaces qui les précèdent, nous en venons à ressentir le fardeau existentiel d’être entouré par des images, tout en commençant à saisir la profondeur historique d’un questionnement des images qui s’ouvrit bien avant la génération actuelle, et qui se confronte aux sujets politiques et culturels cruciaux de notre temps.

 

Avec les contributions de Philippe Artières, Osei Bonsu, Emma Bowkett, Elisabeth Bronfen, Emanuele Coccia, ­Russell ­Ferguson, ­Dominique de Font-­Réaulx, Marc Fumaroli, Leigh Ledare, Kieran Long, Roxana Marcoci, Renzo ­Martens, Paul ­McCarthy, Tom McCarthy, Pascale Montandon-­Jodorowsky, ­ORLAN, Alice Rawsthorn, Jeff Rosenheim, ­Elisa Schaar, ­Bruno Serralongue, Devika Singh, Abdellah Taïa, ­Oliviero ­Toscani, Inez van Lamsweerde & Vinoodh ­Matadin, Wim Wenders, Richard Wentworth.

Table